Territoires Territoires

Les Migrants


API Provence héberge au sein des foyers de travailleurs migrants (FTM) et résidences sociales migrants (RSM), suite à des résorptions d’habitat insalubre, un public uniquement masculin issu de l’immigration. La majorité d’entre eux est originaire d’Afrique du Nord, où sont restées leurs familles.


Souvent en grandes difficultés financières et, pour la plupart, vieillissants, ces hommes sont arrivés en France dans les années 60. Ceux-ci ont occupé pendant de nombreuses années des emplois peu qualifiés (ouvriers agricoles, manœuvres…) et ont subi de plein fouet les effets de la diminution de ce type d’activités liée à la crise économique mais aussi au changement du profil de l’offre d’emploi. Les anciennes zones agricoles sont devenues des lieux touristiques, les bassins d’emplois traditionnels se sont désertifiés, les chantiers navals ont fermé et l’avancée en âge ne permet plus à ces résidents de réaliser des travaux de force.


Nous retrouvons la majeure partie de ces migrants implantés sur le département du Var.


Le profil de nos résidents a profondément été modifié par la conjugaison des deux phénomènes que sont le chômage et le vieillissement. La majorité des résidents est âgée. Il s’agit donc exclusivement d’hommes qui affrontent le vieillissement, la maladie et le handicap seuls. Pour mémoire, il n’est plus question pour la plupart d’entre eux de « retour au pays » alors qu’ils n’ont jamais imaginé vieillir ici. De ce fait, ils ne se projettent pas dans l’avenir et n’ont plus de projet de vie.


Beaucoup sont aujourd’hui retraités après des carrières incomplètes dans les secteurs du bâtiment et de l’agriculture, avec de faibles ressources.


Le candidat au logement devra avoir :

  • Des ressources suffisantes : minima sociaux (RSA, ASS, AAH, retraite, pension d’invalidité,…), ou des revenus d’activité correspondant au plafond de ressource d’accès au logement social fixé au 1er janvier de chaque année,
  • Été identifié par un professionnel comme présentant des freins à un relogement dans le droit commun,
  • Des capacités d’autonomie suffisantes pour mener à bien son projet.

  • Pour celui logé dans une résidence sociale, un projet professionnel devra être envisagé, à moyen terme, afin de favoriser la stabilisation de sa situation et donc sa sortie de l'établissement.

    Sont concernées les personnes en situation régulière qui sont en rupture de logement.

    Petite particularité : la durée du séjour pour ces migrants, résidant dans les FTM, ne fait l’objet d’aucune restriction.

    API Provence - Siège social - 438, Boulevard Emmanuel Maurel 06140 VENCE - Tél : 04 93 58 98 74 - Fax : 04 93 58 87 10